mercredi 27 février 2008

Mon Nord, Ma ville Tourcoing


Je suis une Tourquennoise,une enfant de "broutteux".

"Broutteux" a pour origine le fait que les habitants de Tourcoing, sous l'ancien Régime, allaient au grand marché de Lille une fois par semaine ou par mois pour vendre la laine qu'ils avaient peignée artisanalement dans le bourg. Tandis que les notables tourquennois s'y rendaient en calèche, les ouvriers et gens du commun mettaient le tissu dans des brouettes et partaient courageusement à pied vers la capitale des Flandres (qui est tout de même située à quinze kilomètres de Tourcoing). Ce qui amena progressivement les Lillois à désigner les Tourquennois comme les "broutteux".

La première mention certaine de Tourcoing remonte à 1080. Le premier seigneur de Tourcoing est Baudouin II de Gand-Alost. Dès cette époque, il existe un château, pas un château-fort, mais une maison avec fossés tours et murailles.

La terre de Tourcoing est vendue en 1294 à Guillaume 1er de Mortagne.

La guerre de Cent Ans et surtout la Grande Peste font passer des temps difficiles aux habitants. Puis la seigneurie de Tourcoing est cédée en 1485 à Baudouin de Lannoy : sa Franche Foire attire dans la ville des marchands de toutes origines. Tourcoing est un gros bourg d’environ 3000 habitants et amorce un développement qui en fera un centre de production textile international.

Dès le retour de la paix, Tourcoing se remet à fabriquer des étoffes et,
en 1668, elle devient française : une frontière apparaît.

Les rues sont pavées et la Grand-Place est dominée par trois monuments : le château seigneurial, l’église St Christophe et l’Hôtel de Ville.

L’année 1789 marque la naissance du département du Nord.


Le peignage de la laine est alors la grande spécialité des ouvriers Tourquennois. En 1842, on inaugure le chemin de fer : la population augmente, la ville possède des filatures, des teintureries, des fabriques et des commerces.

En 1865, plus de 35500 personnes travaillent dans le textile.
Un nouvel Hôtel de Ville est achevé et des Halles remplacent l’ancien château. De grands projets voient le jour : boulevard Gambetta vers Roubaix, grand boulevard vers Lille, boulevards de ceinture et de l’Egalité



En 1877 les tramways apparaissent.


Le Mongy (du nom de son créateur)




En 1906, s’ouvre l’Exposition Internationale des Industries Textiles.


Durant les deux guerres mondiales, la ville est en grande partie détruite et doit être reconstruire. (J'étais sous les bombardements)


Peu à peu, apparaissent des usines qui sont à la fois des filatures et des tissages ainsi que des entreprises de bonneterie qui produisent bas, chaussettes, chandails, et sous-vêtements.

En 1960, Tourcoing possède encore 174 peignages et filatures. Mais, en 20 ans, 160 entreprises textiles disparaissent. Les industries tourquennoises, malgré la crise du textile
tentent d’assurer leur avenir avec un dynamisme qui ne leur a jamais fait défaut au fil des siècles.


Hôtel de ville où est enregistré ma naissance.



Eglise Saint Christophe (60 m de long), une des plus belles églises néo-gothique du Nord , reconstruite entre 1857 et 1865 par l'architecte Ch. Leroy. D'une époque antérieure sont conservés le porche ( XIII ème et 1550 ), les murs en pierre et briques ( 1525 ) et une partie des colonnes ( vers 1550 ) les Confessionnaux de 1730.



Le beffroi de Tourcoing et la chambre de commerce.

21 commentaires:

claude a dit…

Bian qu'ayant été dans le ch'nord deux fois, je ne connais pas Tourcoing. C'est très intéressant toutr cela Lyliane. J'aime particulièrement le beffroi et la chambre de commerce. Très belle architecture. Par contre, nous étions allés à la Ducasse de Béthune.
Suite à ta gentille réponse sur ton post d'avant, je me rappelle qu'une fois on avait fait journée frites-moules dans l'estaminet du parrain de ma soeur. Toutes les deux on faisant le service. Que de bons souvenirs !!!

nazzareno a dit…

Pour te remercier des messages amicaux que tu y laisses je t'envoie ce petit signe d'amitiée

"Comme c'est la semaine de l'amitié, je t'offre ceci:

Si les bisous étaient de l’eau, je te donnerais la mer

Si les câlins étaient des feuilles, je te donnerais un arbre

Si la vie était une planète je te donnerais une galaxie

Si l'amitié était la vie, je te donnerais la mienne

C'est la semaine de la famille et des "meilleur(es) am(es)".

Envoie ce message à ceux que tu considères comme des ami(es), à moi si j'en fais partie."

S'il te revient plus de 3 fois tu es quelqu'un d'adorable

Peter a dit…

Encore une fois, on peut sentir comme tu aimes ton « Nord » ! Avec ta « campagne » + le film qui sort et qui semble battre tous les records, le Nord va bientôt être très à la mode !

hpy a dit…

Tu ne perds pas le Nord, toi!

lyliane a dit…

Il serait temps que l'on sache enfin en France qu'il existe un département du Nord, qu'il y a de bonnes spécialités dont je parlerais plus tard,qu'il y a des plages magnifiques, de beaux endroits,et qu'il n'y a pas que Paris et la côte d'azur. J'ai dû le quitter pour le travail hélas, mais je n'ai jamais perdu mon accent, ni mes coutumes, comme le dit Hélène, je n'ai jamais perdu "mon Nord". Tous les gens qui ne le connaissait pas et que j'ai enmené là bas y sont retournés et son enchantés d'y avoir trouvé de bons amis fidèles.

Daniel a dit…

Si c'est la semaine de l'amitié, c’est aussi la semaine ch’ti.
Bises bonne journée.

Peter a dit…

C'est ans hésitation que je te renvoie le message que m'as gentillement adressé:

« Comme c'est la semaine de l'amitié, je t'offre ceci:

Si les bisous étaient de l’eau, je te donnerais la mer

Si les câlins étaient des feuilles, je te donnerais un arbre

Si la vie était une planète je te donnerais une galaxie

Si l'amitié était la vie, je te donnerais la mienne

C'est la semaine de la famille et des "meilleur(es) ami(e)s".

Envoie ce message à ceux que tu considères comme des ami(es), à moi si j'en fais partie.

S'il te revient plus de 3 fois tu es quelqu'un d'adorable. »

claude a dit…

Lyliane, non je n'ai pas fait de rafting dans l'Utah. J'aurais bien trop peur. Pas de jack pot non plus mais ce n'était pas à Las vegas mais à Wendover. A demain !

Delphinium a dit…

Bon pour commencer, j'étais en train de lire votre réponse à un de mes commentaires quand j'ai reçu votre message sur mon blog. Et il est clair que je vous le renvoie avec grand plaisir et de tout coeur.

"Comme c'est la semaine de l'amitié, je t'offre ceci:

Si les bisous étaient de l’eau, je te donnerais la mer

Si les câlins étaient des feuilles, je te donnerais un arbre

Si la vie était une planète je te donnerais une galaxie

Si l'amitié était la vie, je te donnerais la mienne

C'est la semaine de la famille et des "meilleur(es) am(es)".

Envoie ce message à ceux que tu considères comme des ami(es), à moi si j'en fais partie."

S'il te revient plus de 3 fois tu es quelqu'un d'adorable


J'aime beaucoup ce reportage sur le Nord et rassurez-vous, même que je ne suis pas Française, la France ne se résume pas pour moi à Paris et à la côte d'Azur. Peter nous fait découvrir les beaux endroits de Paris mais la Côte d'Azur n'a jamais eu la côte dans mon coeur, trop de monde, trop de frime etc. J'aime les gens qui parlent de leur pays avec autant de coeur que vous le faites. Et j'apprends plein de choses en venant vous voir. J'ai aussi appris que la bière vous permettait de roter un peu. Moi elle me fait aussi cet effet mais pour roter, rien ne vaut le coca.
:-)

J'aime beaucoup le bâtiment de la chambre de commerce, je le trouve vraiment très impressionnant. Quant à la voix de Bourvil en arrière fond, c'est un plaisir de la réentendre. Donc pour conclure un excellent reportage et je vous en remercie. Bonne soirée chère Lyliane et je vous embrasse très fort

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

je te rends ton a invitation

Comme c'est la semaine de l'amitié, je t'offre ceci:

Si les bisous étaient de l’eau, je te donnerais la mer

Si les câlins étaient des feuilles, je te donnerais un arbre

Si la vie était une planète je te donnerais une galaxie

Si l'amitié était la vie, je te donnerais la mienne

C'est la semaine de la famille et des "meilleur(es) am(es)".

Envoie ce message à ceux que tu considères comme des ami(es), à moi si j'en fais partie."

claude a dit…

Merci Lyliane pour ton message d'amitié,. Je ne sais plus si je te l'ai envoyé. Il fallait l'envoyé 3 fois, j'ai déjà largement dépassé ce quota et j'aurais du noter les noms au fur et à mesure de mes envois. Mille excuses si je t'ai oubliée.

hpy a dit…

Bourvil était cauchois. Né à Prétot-Vicquemare à une dizaine de km de Bourville et à une qurantaine de km de Fécamp. Pour ma part j'aime bien sa ballade irlandaise.

Un oranger sur le sol irlandais,
On ne le verra jamais.
Un jour de neige embaumé de lilas,
Jamais on ne le verra.
Qu'est ce que ca peut faire ?
Qu'est ce que ca peut faire ?
Tu dors auprès de moi,
Près de la rivière,
Où notre chaumière
Bat comme un coeur plein de joie.

Un oranger sur le sol irlandais,
On ne le verra jamais.
Mais dans mes bras, quelqu'un d'autre que toi,
Jamais on ne le verra.
Qu'est ce que ca peut faire ?
Qu'est ce que ca peut faire ?
Tu dors auprès de moi.
L'eau de la rivière,
Fleure la bruyère,
Et ton sommeil est à moi.

Un oranger sur le sol irlandais,
On ne le verra jamais.
Un jour de neige embaumé de lilas,
Jamais on ne le verra.
Qu'est ce que ca peut faire ?
Qu'est ce que ca peut faire ?
Toi, mon enfant, tu es là !

Deslilas a dit…

C'est la revanche du Nord sur le Sud !
Ce tango commence comme un tango finlandais. La Finlande est le 3ème pays du Tango.
Chaque année le Roi ou la Reine du Tango est élu dans la ville de Seinajoki.
Le temple du Tango est le casino de Kauhajoki, village de ma femme.
On peut entendre quelques uns des tangos finlandais dans les films de Aki Kaurismäki.

Cergie a dit…

Merci Lyliane de m'avoir renvoyé le message d'amitié que je t'avais écrit...


Qu'entends tu par marché de Lille ? Je connaissais le marché de Wazemmes avec la super droguerie qui nous faisait rêver en revenant du Maroc car il y avait plein de trucs très utiles (nous y avons acheté un séchoir à vaisselle mural)
Et puis des marchands de meubles chez qui nous avons trouvé ce qui nous a servi longtemps de table. (Les premières photos de ma fille debout étaient tenant un pied de cette table)

(Dis moi, Bourvil l'était normand, non,non, non, non ?
;o))

claude a dit…

Lyline, ton info sur les 400 variétés de mimosas a entraîné une réplique d'Alex, ma Nièce.
T'as bien raison de défendre ton Ch'Nord. On est toujours attaché à ses racines.
On voit qu'Olivier est absent, Hélène a pris la relève.

claude a dit…

Oups ! Je voulais dire Lyliane of course !

GMG a dit…

Bon, si tu commences à faire pour le Nord ce que Peter fait pour Paris, on va avoir difficulté à trouver une chambre libre dans ton Département…; Je me demandais si j’avais déjà passé à Tourcoing; je crois y avoir été, mais il me semble qu’en 1969 mon trajet Paris-Bruxelles a été fait par Mons et Valenciennes… Désolé! Alors, ou je me suis trompé ou ça a été une autre fois… Mais les photos sont magnifiques et il y a toujours l’espoir de pouvoir faire un détour…
Alors, tu as déjà trouvé quel est le grand pays qui est marqué de nouveau sur ma carte? Parmi ceux que tu as mentionné, c’est celui qui manque dans mes listes de «labels» et «Links for the Revivals»!
Bon weekend!

david santos a dit…

Bonsoir, Lyliane!
Bonne postage.
Merci.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour
merci de ton vote
bises
patrick

Olivier a dit…

je n'avais pas encore visitait tes posts sur ton nord, merci pour tout ce que tu nous racontes. Le beffroi a l'air magnifique

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour lyliane
merci de tes votes , remercie tes amis, il faut que je sois dans les 10 premiers pour etre selectionné en final devant un jury
chaque voix compte
et bon retablissement a ta maman
bises
patrick
ps j'accepterai bien encore des voix (lol)