dimanche 7 décembre 2008

HUARAZ

Après une nuit cauchemardesque passée en bus, sur une piste remplie de tournants, avec un siège qui se relevait à chaque trou, au côté d'un ronfleur, avec une chaleur épouvantable, une télé qui criait alors que j'essayais en vain de dormir.
j'arrive à Huaraz perchée a 3091m ,
elle a été détruite de nombreuses fois par des tremblements de terre
(principalement celui de mai 197o).
Mais quel spectacle!
elle est entourée par les plus hauts sommets du Pérou.
La cordillère Blanche ainsi nommée, est formée de 35 sommets enneigés toute l'année, dont quelques uns dépassent les 6000m, mais c'est aussi surtout parce que les roches des montagnes sont blanches.
Sur la cordillère Noire viennent s'échouer les vents chauds venus du Pacifique et elle protège les neiges des pics de la cordillère Blanche.
Le Huscaran le plus haut du Pérou 6768m

Le Huandoy 6395m, l'Alpamayo 5947m,

Artesonraju
Le logo de Paramount ressemble beaucoup au Cervin, une montagne en Suisse.

Certaines rumeurs prétendent que le directeur s'était rendu en Suisse et, impressionné par cette montagne, il décida de l'utiliser pour son entreprise. Toutefois la montagne utilisée et qui est notamment visible dans le générique précédant chaque film est l' Artesonraju.

Il s'agit d'un des plus haut sommets péruviens qui culmine à 6025 mètres et se trouvant dans la Cordillère Blanche dans la région de Huaraz.

le Huantsan 6395m, le Chopicalqui 6354m.
(Les photos des sommets ont été prises par des alpinistes qui partent de Huaraz pour des escalades en hautes montagnes)



Voici l'entrée de la maison familiale où je suis logéé, dans la petite chambre du bas dont la fenêtre donne sur la cruche.
La salle à manger avec des murs anti-séismes, où je mangeais en famille,( c'était le papa qui faisait la cuisine), même le jeune chien de la maison me tenait compagnie.




Sur le trottoir d'en face un genre de monastère où l'on prodigue des soins gratuits.
Sur les trottoirs des marchands de thé coca et autres boissons chaudes achetées par les personnes se rendant à leur travail et les petits pousse -pousse couverts.

L'après midi, visite de la ville,

Et enfin la rencontre avec mon premier vrai lama, il a été gentil avec moi, mais il avait déjà craché sur une autre dame qui voulait lui grimper sur le dos!
Une dame qui tricotait en marchant dans la rue à été très heureuse de poser pour la photo, car j'admirai son travail, je lui ai fait une grosse bise.


Il y a beaucoup d'habitants en costume typique de la région et la cathédrale était en reconstruction, suite aux nombreux tremblements de terre

Les petits métiers de la rue, le cireur de chaussures et les écrivains publics



Les vendeurs de fourrage pour les lamas et alpagas et le vendeur de divers objets.


A la sortie del'école, les élèves en uniforme, ici rouge et blanc et le vendeur de canne à sucre qui en pressait le jus.


Le marché où sont exposés à la vente les "cuy", (cochons d'inde, plat des jours de fête) mais vu l'odeur qui y régnait, je n'aurai pas eu envie d'en goûter dans tous les petits restaurants du premier étage.

16 commentaires:

Marie du Nord a dit…

Le spectacle des montagnes est extraordinaire et la maison me paraît bien accueillante.
Bisous Lyliane.

Marie-Noyale a dit…

Dimanche matin ,je me reveille sous la neige et en buvant mon thé ,bien au chaud,je voyage avec toi dans les cîmes Peruviennes... splendides!!
Amusant de realiser que nous en connaissons une ,depuis bien longtemps, chaque fois que nous regardons un film de Paramount!!
Tu nous offres de tres belles scenes de rue.
Heureusement que l'on oublie vite les mauvais souvenirs...comme ta nuit dans ce bus!!!

Olivier a dit…

les montagnes sont magiques, quel spectacle. Je suis sous le charme

Château-Gontierdailyphoto a dit…

Bravo pour ce reportage photo. Cela vaut le coût de prendre le temps d'agrandir tes photos pour les regarder en plein écran et admirer les détails.

Pour le light Graff il s'agit de faire passer un rayon lumineux devant un objectif photo ouvert avec un temps de pose assez long. Les artistes arrivent à écrire en Light graff - Voir l'article dans Ca m'intéresse de ce mois ci.

hpy a dit…

Magnifique!
Tu serais bien restée encore un peu, non?

Bergson a dit…

belles montagnes.

la maison est superbe tu logais chez les notables.

pour ne pas te vexer la cruche n'était pas dans la chambre ;-)))

Deslilas a dit…

Au moins avec ce lama tu n'auras pas d'ennui avec la RDC !
Superbe voyage.

Miss_Yves a dit…

Un voyage éprouvant, mais des vues extraordinaires!

Peter a dit…

Je me régale ! Une partie de Pérou que je n’ai pas visité. Dommage ! Je me console avec ton reportage. (Le voyage en bus local, je connais aussi – une expérience !)

alice a dit…

Je suis très impressionnée par les montagnes! Je regarderai désormais plus attentivement le logo de la Paramount! J'espère que tu t'es vite remise de cette épreuve routière, j'ai entendu parler des routes péruviennes, peut-être valait-il quand même mieux faire le trajet de nuit pour ne pas mourir de peur?
J'attends la suite du voyage avec impatience!

Daniel a dit…

Bien la suite de la visite...
Alors comme ça on ne veut pas manger local !!!!
Du cochon d’inde j’en ai mangé en civet dans mon enfance, ma grand mère le cuisinait.
Bise bonne journée...

Marguerite-Marie a dit…

merci liliane de nous raconter la suite avec toujours les détails très personnels...tu vas nous donner envie de partir vers le Pérou.

claude a dit…

Dieu ! Que ces montagnes sont belles ! Tu nous emmènes dans les hauteurs pour nous faire redescendre dans la ville où la visite est bien agréable.
Je ne sais pas si tu as fait un voyage en bus d'enfer, mais tu étais bien logée, Cela compense.
Ets-ce que les ti cochons du Pérou sont élevés comme en Irlande ?.Je comprends que tu n'ais pas voulu en manger si l'odeur n'était pas attirante. Tuas fait un beau voyage Lyliane.

Therese a dit…

Il nous faudrait voir une photo par jour pour disséquer comme la photo des cochons d'Inde dont le foie semble démesuré. La "casinas de Internet" qui montre bien que le monde n'est pas si grand... les vélos qui devraient nous servir de modèles à nous gens des villes pour laisser nos voitures au garage, la nourriture pour les lamas apparaît bien plus fraîche et plus énergétique que bien de la salade de par chez nous... lol
Quelle richesse dans ces photos, je reviendrai visiter.

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour
je m'excuse, c'est au sujet de mon livre
les voila bien au chaud chez moi, me confirmes tu vouloir en prendre un, je pourrai te l'envoyer, il est reservé pour le moment
merci de me repondre sur ce mail de ce que tu souhaites
pas-a-pas@club-internet.fr
a bientot

googler a dit…

I think I come to the right place, because for a long time do not see such a good thing the!
jordan shoes