mardi 30 septembre 2008

La "Rome" du Portugal

Ils sont partout ces Romains!

A Conimbriga, se trouve une antique cité romaine.

Un site bucolique d'une douceur presque toscane, qui ne devait pas tant dépayser les envahisseurs romains.


Les fouilles ont permis d'attester une occupation remontant à l'âge du bronze ( Xè s.av.J-C.), mais le site ne fût occupé par les Romains qu'à la fin du Ier s. apr.J-C.


Juste devant le rempart, la vaste "casa de Cantaber" l'une des plus grandes maisons connues du monde occidental,


nous livre un exceptionnel ensemble de mosaïques.

Particulièrement remarquables, les bassins ornementaux bordés de colonnades et les thermes privés, dotés d'un système de chauffage très sophistiqué.

Les thermes publics et leurs bassins.


Les restes de l'aqueduc, long de 3,5 km



Les vestiges d'un théatre antique



La zone publique de la cité avec son forum qui jouxte un temple.

Ce sont les Suèves qui réussisent à s'emparer de la ville en 435.

dimanche 28 septembre 2008

Au revoir Paul

Ce sont mes deux acteurs et types d'hommes préférés : blonds aux yeux bleus.

En plus ils étaient amis, je ne ratais jamais leurs films.

Les superbes yeux bleus de Paul Newman se sont refermés vendredi.




Nous avions aussi une passion commune, la course automobile.

Quand j'ai participé à l"école du Mans en 1989, (voir mon post du 15 juin 2008), j'ai eu tout le loisir de ne parler que de lui au directeur du circuit , car j'étais placée à ses côtés pendant le déjeuner.

Il n'avait en bouche que des éloges : un homme très simple, extrêmement gentil, n'ayant pas la grosse tête, vivant à fond sa passion.





1979 : Rolf STOMMELEN (D) - Paul NEWMAN (USA) - Dick BARBOUR (USA) -

2e au classement général

Sûrement à un de ces jours sur un circuit là haut!

mercredi 24 septembre 2008

Alfama, Lisbonne

Quartier le plus ancien de la capitale, l'Alfama nous plonge dans le Lisbonne populaire.
Il a miraculeusement échappé au tremblement de terre de 1755.



L'Alfama est un labyrinthe fait d'impasses, de ruelles où il faut s'y perdre,



d'escaliers abrupts,



De maisons et magasins recouverts d'Azulejos,



Ou très colorées et décorées,


Notre charmante guide, Madame GMG, pose pour le souvenir, pas besoin d'en acheter!

D'églises et de maisons toujours aussi colorées,

de petites places arborées,



Tout est étroit, même les places pour handicapés!


Vue sur le Tage et les toits de la ville




Même les vieux châteaux avaient leur jardin suspendu!

La casa dos Bicos (à gauche)
Cette maison à la curieuse façade hérissée de pierres taillées comme des pointes (bicos) de diamant, appartenait au fils illégitime d'Alfonso de Albuquerque, vice roi des Indes.

lundi 22 septembre 2008

Le Portugal des Azulejos

Pour tout savoir du plus célèbre carreau de 14cm x 14cm, de ses origines jusqu'à la production contemporaine, GMG et Madame nous ont emmenés au
"Muséu National do Azulejo", créé en 1980, au sein de l'ancien couvent de Madre de Deus, fondé en 1509 par la reine Léonor.

Il adopte le bleu et blanc des faïences chinoises rapportées par les navigateurs et s'impose partout sur les façades, à l'intérieur des églises des cloîtres et des palais.

C'est au XVIIème et au XVIIIème siècle que le Portugal voit l'éclosion des Azulejos, le terme vient d'un mot arabe (al-zul) qui signifie "pierre lisse et polie"

La chapelle de ce couvent est une pure merveille.


Retable de Nossa Senhora da Vida attribué à Marçal de Matos (1580)


Icones religieuses que l'on accroche au dessus des portes pour protéger les édifices.
Saint Jean l"Evangéliste et Saint Michel

La polychromie de l'azulejo du XVIIème siècle, représenté par d'exubérants vases de fleurs

"Cena maritima e campestre" première moitié du XVIIIème siècle

Scène de chasse entre animaux, 1680.

Mur décoré dans la montée d'escalier.

Scène de la vie à la cour.

La peinture dite en diamant (ne dirait on pas que les carreaux sont en relief?)

Le Grand panorama de Lisbonne est la plus complète iconographie de la ville avant le tremblement de terre de 1755.

Dans le restaurant du musée ont été disposés les azulejos d'une cuisine de fumoir du XIXème siècle, rappelant ainsi la fonction de l'azulejo comme élément de valorisation des espaces quotidiens.

Voici une visite très intéressante que je vous recommande si vous allez à Lisbonne.