mercredi 25 mars 2009

AREQUIPA

AREQUIPA située à 2300 m d'altitude est la deuxième ville du Pérou.

C'est une oasis de verdure située au pied du volcan Misti qui culmine à 5 822 m, rappelant étrangement le Mont Juji au Japon avec son sommet couvert de neige.

La plupart des bâtiments coloniaux de la ville ont été construits avec de la pierre volcanique blanche d'El Misti (sillar)

Ce sont les premiers habitants les Aymaras qui lui ont donné ce nom qui signifie : l’endroit derrière la montagne pointue.

Arequipa s’enorgueillit enfin d’être au centre d’une région exceptionnelle, recélant des canyons parmi les plus profonds de la planète, des volcans en activité, des sources thermales, des montagnes à la beauté désertique…


C’est d’ailleurs au sommet d’un des glaciers (l’Ampato, à 6 280 mètres) que fut découverte en 1995 une des personnalités majeures d’Arequipa :

la princesse des glaces ou momie Juanita.

Cette jeune Inca de 14 ans fut mise au jour, intacte, quelque 500 ans après avoir été sacrifiée.




Monastorio Santa Catalina fondé en 1580,
il est unique au monde, véritable ville dans la ville, avec ses 20 000m2 de monuments,


de places,


de ruelles,



de cloîtres et de couleurs !


Les héritières des grandes familles espagnoles qui y vivaient pouvaient avoir jusqu'à 4 servantes ou esclaves, organiser des réceptions et vivre comme dans le grand monde. En 1870 ces privilèges furent supprimés, aujourd'hui il reste moins de 30 religieuses.

Le cloître des orangers est tout bleu,



il y a un curieux et insolite quartier d'habitations avec ses maisons basses ocre –rouge, un lavoir en plein air avec ses grandes demi jarres pour laver et évacuer l'eau



Du haut du cloitre on apercoit le volcan

Comme je n'ai pas voulu vivre une vie de nonne, en rentrant dans ma maison coloniale au couleur du cloître, avec ma chambre qui donnait sur le jardin,


Je me suis offerte un bon pisco sour et suis allée au marché acheter un sac de feuilles de coca , car demain, je remonte vers les sommets des grands volcans et j'en aurais bien besoin.




10 commentaires:

lyliane a dit…

Avant de monter vers d'autres sommets, je vous accorde une semaine de répit pour souffler et reprendre votre souffle, nous continuerons mon merveilleux voyage ensemble, si vous le voulez bien, car j'ai encore eu de grands moments d'émotion et vu des choses uniques au monde.

Olivier a dit…

j'en reste baba, c'est magnifique.
alors ENCORE (mais lentement, cela monte dure dure en effet)

hpy a dit…

Nous aussi, on a besoin de coca, mais ici on ne trouve que du cola. C'est dommage.
Paysage merveilleux, civilisation aussi. J'aurais bien voulu venir avec toi.

Daniel a dit…

J'en apprend de bonnes tu te "choute" à la feuille de Coca!!! mdr
Très beau toutes ses images bien documentés...
A + :o))

yves1947 a dit…

bonjour lyliane
Les photos sont magnifiques.Je ne suis jamais allé au Pérou, mais avec tes photos et tes commentaires je vais connaitre un peu mieux ce merveilleux pays.
Je te remercie pour les commentaires sur mon blog
Amitiés Yves

Cergie a dit…

En démarrant, on ressent une grande impression de paix, avec ce volcan, cette lumière, ces espaces assez vides finalement. Et puis on voit cette jeune malheureuse personne. Les anciens n'étaient pas tendres et leurs dieux assoiffés de vies humaines. Cette momie fait penser à Otzi trouvé dans les Alpes.
Ensuite les couleurs changent.
Le passé et le présent mêlé.
Les conquérants et les natifs.
Un message totalemnt dépaysant.

ALAIN a dit…

La couleur des maisons est vraiment originale, très forte.
La cellule monacale n'est pas si mal que cela.

Camo la rêveuse a dit…

Quel plaisir de passer sur ton blog... La découverte d'un pays en photos est bien agréable.... Bonne fin de semaine et câlins à tes chats, je n'en n'ai qu'un et il est un peu trop collant, mais je l'adore... Amicalement !

Bergson a dit…

J'adore les couleurs des village

Miss_Yves a dit…

C'est très beau.
De telles couleurs de maisons(bleu vif, rouge cru)seraient impensables sous nos climats!Ici, elles rivalisent en force avec la lumière.