mardi 29 juin 2010

Fans de FOOT...............

C'était il y a 4 ans, en Allemagne, chez ma sœur,
nous avions décidé de soutenir l'équipe de France



Ma petite Maman était encore avec nous et participait à toutes nos fêtes,
comme toujours.




Même mon beau frère Allemand avait décoré son magasin et lui même aux couleurs françaises



Mais il avait déjà prévu notre défaite, alors que les allemands ont finis en 3ème place



Qu'elle ambiance bon enfant dans les rues!! sur toutes les voitures flottait le drapeau allemand, la bière coulait à flots, nous avons dansé et fait la fête tard dans la nuit et c'était bien la première fois que je brandissais le drapeau allemand !!

mardi 1 juin 2010

Au Pays des Guinguettes

Les guinguettes, qui tirent leur nom du "guinguet" ou"guinguet", vin parisien, et du verbe "guiguer" ou "giguer" qui signifiait sauter, sont nées dans les villages de Belleville et de Montmartre, à la fin du XVIIIe siècle, afin d'échapper à l'octroi, la taxe sur les marchandises entrant dans la capitale.Vers 1860, Paris annexant ces villages, les guinguettes s'installent en bordure de Seine et de Marne.

La première moitié du XXe siècle sera leur âge d'or et on en comptera plus de 200.

Aujourd'hui les guinguettes sont en péril, mais les étrangers, Américains et Japonais, s'y rendent sur les traces de ces impressionnistes qu'ils apprécient tant, avec à l'esprit le tableau de Renoir,


le Déjeuner des canotiers.


La journée a commencée dans le port de plaisance de Paris Arsenal à la Bastille avec un temps superbe.

Nous arrivons à la première écluse : écluse de la Bastille d'une dénivellaion de 2 m.





Après avoir passé l'écluse de la Bastille, j'ai découvert les quartiers Est.



La Grande bibliothèque(François Mitterand) de France et Bercy (ministère des finances)

Au confluent de la Seine et de la Marne, Chinagora le centre chinois, véritable pagode flottante. construite en 1992.




Tranquillement le bateau remonte la Marne, vers l'écluse de Saint Maurice, lieu d'enfance de Delacroix., puis longe l'île du Moulin brûlé,Nous arrivons à l'écluse de Saint Maur, le dénivellé est de 4m.





Une grosse péniche est venue se garer à côté de notre petit bateau et quand elle a quitté l'écluse devant nous, j'ai pu lire qu'elle était ch'ti de Dunkerque



Puis nous nous engageons sous la voûte de Saint Maur (datant de 1821 et de 600 m de long) et comme il est l'heure de l'apéro, nous arrivons à Joinville le pont, au restaurant " chez Gégéne", pour un déjeuner animé.



En 1918, Eugène Favreux arrive avec sa roulotte et s'installe sur les bords de Marne. A cette même époque, Joinville le Pont devient le centre français du cinéma, Eugène Favreux tient la cantine des studios de cinéma et chez Gégène devient rapidement un lieu à la mode.

Les années folles battent leur plein et la fête aussi.

En 1953, Roger Pierre écrit la chanson "A Joinville le Pont", cette valse devient un succés et confère une notoriété à la guinguette.Le repas se déroule dans une ambiance musette, au son de l'accordéon et passionnée de danse, je retrouve les joies de la valse et autres danses....