samedi 30 mai 2009

Sensations fortes garanties!

La rivière des Outaouais 1271 km (Ottawa River) est le principal affluent du fleuve Saint Laurent.

La rivière, dans sa partie sud, trace la frontière entre les provinces canadiennes du Québec et de l'Ontario.
La rivière a été pendant longtemps le chemin privilégié par les amérindiens et par les premiers explorateurs pour atteindre les grands lacs et l'ouest du Canada (Pays d’en haut) par le lac Nipissing et le nord par le lac Témiscamingue, le cours supérieur de l'Outaouais et les cours d'eau qui y communiquent.

Son nom actuel vient d'une tribu originaire de l'Ile Manitoulin (située dans le lac Huron) qui s'en servait pour venir faire la traite des fourrures avec les premiers explorateurs français.

Son nom algonquin, Kitchesippi, signifie Grande rivière.


Vous auriez osé vous?

Vous me voyez? je suis la troisième en partant de l'avant du bateau, derrière Michel qui lui même est derrière notre ami Gilles d' Ottawa.


En dépit du caractère indomptable de la rivière l' Outaouais, chaque descente est encadrée par un personnel expert (notre guide était Néo Zélandais) et accompagnée de kayakistes qui veillent, au besoin, à nous repêcher .



On voit encore mon casque, ( je suis à droite du bateau) mais avant l'ordre "down", donné par le guide, je suis déjà accroupie dans le fond , interdit de s'asseoir à cause des rochers.


Là je ne sait plus où je suis , en haut, en bas, en avant ou en arrière!!!!
Le radeau se tord dans tous les sens et j'ai reçu dans mon menton, l'anneau qui tient une corde à laquelle l'on peut s'agripper, je n'ai pas eu le temps d'avoir mal....


C'est notre guide qui a été éjecté, il s'est fait un peu mal sur les rochers, mais nous ne nous sommes pas retournés.
Par contre 2 ans plus tard lors de la descente des 9 km des gorges du Tarn, à 500m de l'arrivée Je me suis retournée avec mon canoë kayak.
C'est lors de la descente du radeau, pour un pique nique, grillades, sur le bord de la rivière, que j'ai cru avoir pieds et là j'ai bu la tasse en guise d'apéro.

J'ai aussi plongé dans des décors naturels saisissants.

Les émotions fortes, l'exaltation, l'ivresse, la peur, le rire et la satisfaction,

j’ai connu tout cela en une journée de descente de la rivière l’Outaouais en radeau pneumatique.


Essayez pour vos prochaines vacances!
ça se fait en France.

18 commentaires:

Marilyn, la Californienne a dit…

Waow !! Grande adventeureuse, notre Lyliane. Heureusement, pas de repechement necessaire. ;) Les photos sont superbes aussi. Bonne semaine (un peu plus calme qu'a cette riviere) !!

alice a dit…

Oui, je l'ai fait dans les Hautes Alpes, sur la Durance et sur un pneumatique beaucoup plus petit que celui-ci. Je crois n'avoir jamais tant ri en buvant la tasse!

Nazzareno a dit…

Tu, exceptionnel comme toujours, , mais j'espère vraiment que la guide ne fait pas toujours la figure que tu t'attendrais d'un débutant...

Miss_Yves a dit…

Ce n'est pas pour moi!
(mes sports préférés: lecture, peinture !)
mais j'apprécie les photos.

Cergie a dit…

Ma fille est comme toi elle n'a peur de rien, elle a entrainé ses frères dans les Alpes à faire du rafting ; on a même laissé y aller Pierre, je ne suis pas sûre qu'il savait bien nager et Pierre et Annabelle ont été éjectés (super ton instantané avec l'accompagnateur viré, comme quoi nul n'est à l'abri)
"Grande Rivière", j'adore, c'est d'une grande sagesse et si humble.

ALAIN a dit…

Tu as bien du courage, moi je me serai dégonflé.

hpy a dit…

Non merci! Plus maintenant. Avant peut-être, mais ce n'est pas certain. Comme Alain et le radeau je me serais sans doute dégonflée.

Peter a dit…

Toujours aussi courageuse! (Tu n'as pas encore fini de nous raconter le Pérou?)

claude a dit…

Tu vis dangeureusement, Lyliane !
Moi, un truc comme ça, je ne fais pas, même si on me payait. Les rapides, c'est pas trop mon truc. Tant mieux si tu t'éclates mais moi j'aurais grand peur de m'éclater la tête sur les rochers.

Marie a dit…

Oh la la tu es brave. C'est vraiment impressionnant et je ne m'y risquerais pas avec ma colonne en compote :-))

Bergson a dit…

Quelle aventurière !!!

Marguerite-Marie a dit…

superbes photos mais je ne sais pas si je le ferais maintenant dans le temps sans doute encore que je faisais beaucoup de voile passant souvent le raz de sein mais ça n'est pas aussi violent que le rafting....de toute façon nous sommes refroidis (c'est le cas de le dire!) par la mort d'un des collègues de mon mari il y a 2 ans , pourtant expérimenté et pratiquant avec des pro....

Deslilas a dit…

Belle aventure, sport extrême intelligent.

GMG a dit…

Bonjour Lyliane! Ohlala... Je me demande quand est-ce qu tu vas nous montrer ton saut à l'elastique (bungee jumping)... ;))

Carole a dit…

Ouh la la...
je crois bien que j'aurais tourné les talons....felicitations quand même !
A bientôt.

Olivier a dit…

tu es bien audacieuse et courageuse. Moi je préfère être sur le bord pour les photos ;o)

Anonyme a dit…

You shouldn't generally opt to have your hemorrhoids operatively eliminated. While it is correct that your hemorrhoid will be there for life except when taken out, you can keep it from ever being irritated provided that you're eating a healthy diet and therefore are preventing things that brought on the painful to begin with. [url=http://www.ss12w12ws.info]Appenffk8dti[/url]

Anonyme a dit…

Do not be as well humiliated to ask your plastic surgeon anything at all you wish to know. Even if it sounds like it could be ridiculous. Experiencing surgery is definitely a critical package. You must not proceed through along with it if, you do not understand what is associated with all aspects in the surgical procedures. [url=http://www.ss12w12ws.info]Obse8ighve[/url]