dimanche 22 avril 2018

Carlos Gardel

                        

           Carlos Gardel est né le 11 décembre 1890 à Toulouse, dans le sud de la France. 
                   Il s'appelle à l'époque Charles Romuald Gardès.

Il arrive à Buenos Aires, en Argentine, à l'âge de 2 ans avec sa mère, repasseuse de profession, partie du port de Bordeaux pour tenter sa chance dans le Nouveau Monde comme de nombreux immigrés à l'époque. Il passera son enfance dans le quartier du "Mercado de Abasto" où ses amis le surnommeront "El Francesito" (le petit français)

Dans les années 20, Carlos Gardel va amener le tango en Europe, en se rendant célèbre en France et en Espagne. En raison de cette notoriété, l'entreprise cinématographique Paramount Pictures l'engage pour tourner 4 films à Joinville en France.

Tous ceux qui parlent du tango ou entendent parler de cette musique vont l'associer immédiatement à son nom.



Carlos Gardel incarne désormais et de façon indiscutable le tango.



 Cette plaque est apposée au pied de l'obélisque de Buenos Aires

                 Carlos Gardel restera à jamais dans le cœur des argentins le plus grand mythe de Buenos Aires.

dimanche 8 avril 2018

L'Ile d'Amantani (lac Titicaca) Pérou


En 2008, je m'envolais vers mon voyage de rêve,
                                             je ne pensais pas le vivre à ce point. 
                          Après avoir quitté les îles Uros, 2 heures de bateau pour rejoindre l'île d'Amantani,
                                 je vais loger chez l'habitant,  dans un confort simple et rudimentaire,
                                                    sur l'île pas d'eau courante, ni d'électricité. 
               
 L’île d’AMANTANI est encore moins fréquentée que l’île de Taquilé et est plus sauvage.
                   Le tourisme n’a pas encore chamboulé le mode de vie des habitants.
              
Je n’ai pas oublié ma torche électrique.


                         Les habitants sont très pauvres, je leur ai fait plaisir en leur apportant des pommes et des briquets
                                                                  
                                                                       J’ai logé chez Maria et Marcellino,




Repas frugal, sans viande, mais très bon    cuit dans la cheminée.
Le soir il y a eu un violent orage sur le lac Titicaca, très impressionnant, avec ces toits en tôle, j'ai cru que la maison s'écroulait.....

               La literie était bonne, il y avait 3 grosses couvertures en Lama sur mon lit , les nuits sont très froides, 
                                                 un pot de chambre pour les toilettes, pas d’eau courante.

  Le matin je me suis aperçue que la chambre était au dessus de la bergerie les moutons et le minou m'avaient tenus au chaud




                        Maria avait mis sa robe qu'elle avait brodée elle même pour me raccompagner au bateau.
                          Maria avait mis sa robe qu'elle avait brodée elle même pour me raccompagner au bateau
     Ce fut l’un des moments fort de mon voyage en terre Inca. J’y ai vécu à leur rythme millénaire et hors du temps.

Camembert Normand (le vrai)

Selon la légende, l'histoire du fromage commence en octobre 1791, lorsque Marie Harel, une habitante de Camembert, aide le prêtre réfractaire Charles-Jean Bonvoust à échapper aux républicains. Ce curé, originaire de Brie, l'aurait alors remerciée en lui révélant le secret de fabrication du fromage briard. Marie Harel  et son époux Thomas Paynel, augmentent peu à peu la production de ce nouveau fromage. Napoléon III, lors d'un séjour effectué à Argentan, le goûte, l'apprécie et se le fait livrer en son Palais des Tuileries à Paris. Le Camembert est lancé .
Hors cette histoire, il existe des fromages dans cette région bien avant la naissance de cette célèbre Normande en 1761. En 1554 et 1569, le fromage du pays d'Auge est cité. En 1708, Thomas Corneille évoque le fromage de Camembert dans un traité de géographie8, Thomas Corneille évoque le fromage de Camembert dans un traité de géographie



Cette appelation pour lequel elle est utilisée est devenue, avec la baguettede pain et le béret, l'une des caractéristiques distinctives de l'image des Français et de la France dans l'imagerie populaire internationale.

il existe des collectionneurs de boîtes de camembert, les tyrosémiophiles
















samedi 24 mars 2018

La Boca (suite) Buenos Aires

 La passion éternelle.....


 La Boca est également mondialement connue pour son club de football Boca Juniors,Diego Maradona donna des beaux spectacles dans le célèbre stade de 
"la Bombonera".  


 
 





J'y ai acheté un maillot de foot de Messi le numéro 10, pour mon petit neveu fan de ce sport.

dimanche 18 mars 2018

Le PATOIS

En 1992 Renaud sort l'album "Renaud cante el' nord".

Il rend un bel hommage aux gens du nord qu'il a côtoyé pendant le tournage de Germinal. 

Adieu ch’terril d’rimbert 
D'ù qu'is sont toutes ches compagnies éd'mineurs
Qui allotent ed'sous terre faire euch'dur labeur
 Au pic, à'l'riv'laine rassaquer euch'carbon
À l'abattache, au hér'ssache, d'ù qu'is sont
Is sont intrés dins léginde ed'no siècle
À'l'fosse nous pères ont soufferts, ont péri
Leur dure misère mérite qu'in les respecte
Conservons leurs chevalets et leurs terrils.
                                                                                            


Je trempe toutes mes tartines dans mon café, avec n'importe quoi à l'intérieur, du fromage ( surtout du Maroilles et du vieux Lille ) au pâté et même des rollmops et ma mère disait:


In pourchiau qui fait à s'mode ch'est l'mitan de s'nourriture
Et quand je mangais trop elle disait:
I vaut miux aller ach moulin qu'ach méd'cin.

                                                                



                                                                         quelques expressions :      
                                            Y a inne grosse plache su tin front pour inne grosse baisse.
                                                  Il y a une grosse place sur ton front pour un gros bisous.
                                                                
                                                                I a un coulon chu l'trappe
                                                                        un client en vu

                                                          Ch'ti qui va à l'ducasse i perd s'plache
                                                       celui quei va à la foire perd sa place

                                                            Des cats cha n'fait pon des tchiens
                                                             des chats ne font pas des chiens

                                                                Du sang ch'n'est pon del iau
                                                                du sang ce n'est pas de l'eau












mardi 13 mars 2018

Buenos Aires Argentine Quartier de la Bocca

L'histoire du quartier de La Bocca commence avec l'arrivée du premier Don Pedro de Mendoza en 1536, qui aurait établi un premier fort dans cette zone marécageuse Cet endroit a été abandonné quelques années plus tard, et lorsque Don Juan de Garay a fondé la ville pour la deuxième fois en 1580, le port a été établi ici. La Boca doit son nom à l'embouchure du Riachuelo.






Au milieu du XIXe siècle a commencé à augmenter le mouvement des navires, de sorte qu'un quartier maritime a émergé autour du port. Le quartier de la Bocca est avant tout un port.





 De nombreux italiens ont choisi ce site pour s'installer. Ils ont construit leurs maisons de bois et de placage, sur pilotis, pour faire face aux inondations du Riachuelo et ont demandé les restes de peinture dans les chantiers navals pour colorer les murs.

Bohémiens, peintres, sculpteurs, musiciens et chanteurs sont également arrivés. C'est ainsi qu'est né ce quartier pittoresque, plein de vie, qui a immortalisé la palette de l'artiste Benito Quinquela Martín.



El Caminito est une rue avec des façades colorées de toutes les couleurs. Quartier pauvre, peut être le plus pauvre de la capitale.


 Sur les balcons vous pouvez y voir des célèbres personnages le joueur de football Diego Maradona, le chanteur de tango Carlos Gardel et la femme politique Eva Péron









mercredi 8 décembre 2010

bonnes fêtes


Bonnes et joyeuses fêtes à tous mes amis
que j'ai abandonnés sur le blog cette année, mais pas dans mes pensées, je suis sûre que cela ira mieux en 2011.

mardi 23 novembre 2010

vidéo Bormes


si vous voulez passer de confortables vacances, appelez moi

mercredi 1 septembre 2010

Cordoue Espagne

Un petit goût d'une chaude et musicale nuit de Juin à Cordoue










vendredi 16 juillet 2010

ORANGE...

Là bas, en Hollande, tout était Orange.
En fait, l'orange faisait partie du drapeau des Pays-Bas.
C'est Guillaume d'Orange-Nassau (1533-1584) qui fut l'initiateur et le chef de la révolte des Pays-Bas contre le roi d'Espagne Philippe II, qui mena à l'indépendance des Pays-Bas.
Déjà Hollande-Espagne....
C'est à lui qu'on doit la première version du drapeau tricolore des pays-bas qui reçut le nom de « drapeau du Prince ». D'abord orange, blanc, bleu, la bande orange fut remplacée par une bande rouge, plus visible en mer.
L'orange est lié à la maison royale, qui est toujours la famille "Orange-Nassau".
Les magasins, les rues pavoisées



Les gens dans les rues, (qu'ils sont grands ces Hollandais!) ma sœur et moi,


En dessus, en dessous, sauf le pantalon!!


Même le mannekenpis de Venlo


Les spectateurs, comme les joueurs,


Le Gouda aussi bien sûr!!



Jusqu'à la fin, nous avons espéré la victoire



Et cette belle coupe qui trônait au milieu de la fenêtre



Qu'elle déception!!!!
Polo, la pieuvre, ne s'était malheureusement pas trompée,



La place s'est vidée, laissant la coupe dans la vitrine et les déchets par terre.