mercredi 8 décembre 2010

bonnes fêtes


Bonnes et joyeuses fêtes à tous mes amis
que j'ai abandonnés sur le blog cette année, mais pas dans mes pensées, je suis sûre que cela ira mieux en 2011.

mardi 23 novembre 2010

vidéo Bormes


si vous voulez passer de confortables vacances, appelez moi

mercredi 1 septembre 2010

Cordoue Espagne

Un petit goût d'une chaude et musicale nuit de Juin à Cordoue










vendredi 16 juillet 2010

ORANGE...

Là bas, en Hollande, tout était Orange.
En fait, l'orange faisait partie du drapeau des Pays-Bas.
C'est Guillaume d'Orange-Nassau (1533-1584) qui fut l'initiateur et le chef de la révolte des Pays-Bas contre le roi d'Espagne Philippe II, qui mena à l'indépendance des Pays-Bas.
Déjà Hollande-Espagne....
C'est à lui qu'on doit la première version du drapeau tricolore des pays-bas qui reçut le nom de « drapeau du Prince ». D'abord orange, blanc, bleu, la bande orange fut remplacée par une bande rouge, plus visible en mer.
L'orange est lié à la maison royale, qui est toujours la famille "Orange-Nassau".
Les magasins, les rues pavoisées



Les gens dans les rues, (qu'ils sont grands ces Hollandais!) ma sœur et moi,


En dessus, en dessous, sauf le pantalon!!


Même le mannekenpis de Venlo


Les spectateurs, comme les joueurs,


Le Gouda aussi bien sûr!!



Jusqu'à la fin, nous avons espéré la victoire



Et cette belle coupe qui trônait au milieu de la fenêtre



Qu'elle déception!!!!
Polo, la pieuvre, ne s'était malheureusement pas trompée,



La place s'est vidée, laissant la coupe dans la vitrine et les déchets par terre.

mardi 6 juillet 2010

Des " cht'i " Champions Olympiques

A Tourcoing ( ma ville de naissance), comme dans beaucoup d’autres villes du Nord, on n’attendit pas après la construction de piscines pour fonder les premiers clubs et organiser les premières compétitions, les canaux firent l’affaire et les spectateurs furent nombreux.
Après la guerre, je nageais dans le canal sur le dos de mon père.

Gustave DRON fera construire une piscine avec bains et vapeur en 1904, il rendra obligatoire en 1911, la natation à tous les élèves de la ville avec l’appui de l’inspection médicale et scolaire.

Voilà pourquoi j'avais l'obligation d'apprendre à nager comme tous les Tourquennois, à cette époque, c'était rare de savoir nager grâce à l'école.

L’âge minimum pour le début est fixé à 11 ans. La durée de la première séance est fixée à 10 minutes puis augmente progressivement. Cette méthode aura des résultats remarquables.
(les meilleurs scolaires se voyaient offrir la gratuité de l’accès à la piscine l’année suivante dans le cadre des horaires du club).
Elle sera copiée et prise en exemple dans la France entière
(reconnue comme méthode nationale par la Fédération Française de Natation).

"Travail, Discipline, Camaraderie", c’était la devise.

La discipline est de tous les instants. La séance se réalise dans le silence absolu.

Pour rationaliser l’apprentissage au plus grand nombre, Paul BEULQUE fabriquera son appareil de suspension collective pouvant "débiter" jusqu’à 60 élèves à l’heure.


La procédure d’apprentissage consiste à décomposer le mouvement global de la brasse en quatre temps et du dos en trois temps.
La cadence des mouvements est même définie par des partitions musicales pour batterie en fonction de la nage et du tempérament de l’élève.
Le passage à la nage complète se fait de façon progressive.
Certes, elle est aujourd’hui critiquée pour sa rigidité et son aspect quasi militaire.

La ville de Tourcoing fut considérée, au moins jusque après la deuxième guerre mondiale, comme un exemple en France tant sur le plan sportif qu’au niveau de la natation scolaire.

La piscine était alors en fin de construction et Paul BEULQUE, qui voulait fonder une société de nageurs, créa:
les Enfants de Neptune de Tourcoing,
aux maillots couleurs bleu ciel et blanc.
Mon père faisant parti des enfants de Neptune de Tourcoing, m'inscrivit dans cette société , je fis de la natation synchronisée et j'allais au moins 3 fois par semaine à la piscine pour m'entrainer et pour mon plus grand plaisir.



Henri PADOU,
géant débonnaire, avait toutes les qualités du joueur de water–polo.
Il fut notre champion national.

Il participa avec les E.N.T. à 25 championnats de France et il fut sacré
25 fois champion.

(de 1919 à 1946).



Il a compté 112 sélections nationales, a participé à 4 olympiades.
Il fut champion olympique avec l’équipe de France (comprenant 5 Tourquennois) en 1924 aux Jeux Olympiques de Paris.
Parallèlement il obtint 10 titres de champion de France et 21 sélections nationales en natation.

Il a été l’un des sportifs français les plus populaires à l’étranger comme chez nous. Il a même eu le mérite de prendre la balle quatre fois de suite à Johnny WEISSMULLER, alias TARZAN, lors d’un match de polo France–U.S.A.

Bonnes vacances à tous, soyez prudents, ne présumez pas de vos forces si vous nagez en mer.

mardi 29 juin 2010

Fans de FOOT...............

C'était il y a 4 ans, en Allemagne, chez ma sœur,
nous avions décidé de soutenir l'équipe de France



Ma petite Maman était encore avec nous et participait à toutes nos fêtes,
comme toujours.




Même mon beau frère Allemand avait décoré son magasin et lui même aux couleurs françaises



Mais il avait déjà prévu notre défaite, alors que les allemands ont finis en 3ème place



Qu'elle ambiance bon enfant dans les rues!! sur toutes les voitures flottait le drapeau allemand, la bière coulait à flots, nous avons dansé et fait la fête tard dans la nuit et c'était bien la première fois que je brandissais le drapeau allemand !!

mardi 1 juin 2010

Au Pays des Guinguettes

Les guinguettes, qui tirent leur nom du "guinguet" ou"guinguet", vin parisien, et du verbe "guiguer" ou "giguer" qui signifiait sauter, sont nées dans les villages de Belleville et de Montmartre, à la fin du XVIIIe siècle, afin d'échapper à l'octroi, la taxe sur les marchandises entrant dans la capitale.Vers 1860, Paris annexant ces villages, les guinguettes s'installent en bordure de Seine et de Marne.

La première moitié du XXe siècle sera leur âge d'or et on en comptera plus de 200.

Aujourd'hui les guinguettes sont en péril, mais les étrangers, Américains et Japonais, s'y rendent sur les traces de ces impressionnistes qu'ils apprécient tant, avec à l'esprit le tableau de Renoir,


le Déjeuner des canotiers.


La journée a commencée dans le port de plaisance de Paris Arsenal à la Bastille avec un temps superbe.

Nous arrivons à la première écluse : écluse de la Bastille d'une dénivellaion de 2 m.





Après avoir passé l'écluse de la Bastille, j'ai découvert les quartiers Est.



La Grande bibliothèque(François Mitterand) de France et Bercy (ministère des finances)

Au confluent de la Seine et de la Marne, Chinagora le centre chinois, véritable pagode flottante. construite en 1992.




Tranquillement le bateau remonte la Marne, vers l'écluse de Saint Maurice, lieu d'enfance de Delacroix., puis longe l'île du Moulin brûlé,Nous arrivons à l'écluse de Saint Maur, le dénivellé est de 4m.





Une grosse péniche est venue se garer à côté de notre petit bateau et quand elle a quitté l'écluse devant nous, j'ai pu lire qu'elle était ch'ti de Dunkerque



Puis nous nous engageons sous la voûte de Saint Maur (datant de 1821 et de 600 m de long) et comme il est l'heure de l'apéro, nous arrivons à Joinville le pont, au restaurant " chez Gégéne", pour un déjeuner animé.



En 1918, Eugène Favreux arrive avec sa roulotte et s'installe sur les bords de Marne. A cette même époque, Joinville le Pont devient le centre français du cinéma, Eugène Favreux tient la cantine des studios de cinéma et chez Gégène devient rapidement un lieu à la mode.

Les années folles battent leur plein et la fête aussi.

En 1953, Roger Pierre écrit la chanson "A Joinville le Pont", cette valse devient un succés et confère une notoriété à la guinguette.Le repas se déroule dans une ambiance musette, au son de l'accordéon et passionnée de danse, je retrouve les joies de la valse et autres danses....

mardi 4 mai 2010

Promenade Sympa


De bon matin," hue dada" en calèche, pour aller au marché berbère, en traversant des champs d'oliviers



Celui ci a entre 1500 et 2000 ans car il a été planté par les Romains

Les enfants puisent encore l'eau dans des bidons en plastique


Il y a le marché couvert où abondent les légumes


et les fruits du pays


Je m'en suis payée une petite grappe car le grand air m'avait ouvert l'apétit

Les odeurs, les couleurs et les prix défiant toute concurrence


Je me demande comment poussent si bien ces légumes dans ce sable si sec!



Des casseroles et des bidons


Si j'avais été douée pour la danse du ventre, je me serai bien acheté un de ces jolis voiles...

mardi 27 avril 2010

Les ingrédients du moral

Le moral à plat, des cachets pour dormir, envie de jeter ma voiture contre un mur,
et bien non! maman n'aurai pas voulu cela,
elle qui a voyagé sur 4 des 5 continents du monde m'avait dit : " j'aurai bien voulu aller à :
Jai donc fait ma valise avec son maillot de bain et le mien et me voilà dans l'ambiance.
Mon réveil matin tous les jours à 5h15.....



Une grande chambre , je pouvais même dormir en travers du lit sans gêner personne

Le soleil levant et aussi couchant, l'eau sous toutes ses formes, piscine extérieure, intérieure, plage et 5 jours de thalasso,

Les fleurs de toutes sortes, sur les balcons,


dans les jardins

au buffet du restaurant


Je me suis fait de nombreux amis
au bar

au restaurant

à la piscine

au salon de thé

J'ai fait une cure de vitamines,
que du bonheur après cet affreux et interminable hiver.
Merci ma petite maman, encore un beau voyage que nous avons fait ensemble.